Robert INDIANA

Robert Indiana - Four Seasons of Hope - Printemps

Robert Indiana - Four Seasons of Hope - Printemps

Robert Indiana - Four Seasons of Hope - Ete

Robert Indiana - Four Seasons of Hope - Ete

Robert Indiana - sculpture LOVE

​Robert Indiana - Four Seasons of Hope - Automne

Robert Indiana - Four Seasons of Hope - Automne

Robert Indiana - Four Seasons of Hope - Hivers

Robert Indiana - Four Seasons of Hope - Hivers

Robert Indiana - sculpture HOPE

BIOGRAPHIE

Robert Indiana, est le nom d'artiste de Robert Clark, né le 13 septembre 1928 à New Castle (Indiana) et mort le 19 mai 2018 à Vinalhaven (Maine). Il fut un des précurseurs du Pop Art. Robert Indiana, est né à New Castle (IndianaÉtats-Unis) en 1928. Il étudiera d’abord dans différentes institutions ou écoles d’art aux États-Unis (IndianapolisUticaChicago, etc.), avant de suivre un enseignement au College of Art d’Edimbourg, puis à Londres. Robert Indiana s’installe à New York en 1958.

En 1961, il figure à l’exposition « Studio of Dance », et, l’année suivante, à l’exposition historique « New Realists », laquelle réunit alors une grande partie des artistes internationaux qui se réclament du Pop Art, langage typiquement nord-américain. En 1962 également est organisée sa première exposition personnelle aux États-Unis. Artiste-clef du Pop Art, Robert Indiana expose partout, participe à toutes les manifestations du mouvement (MontréalSao PauloDüsseldorf, New York, Chicago, etc.). Il sera présent, en 1990, à la FIAC de Paris.

Robert Indiana fait partie de la seconde vague des artistes américains du Pop Art, vague qui vint après les Robert RauschenbergJasper JohnsJohn Chamberlain, etc. Comme beaucoup d’artistes du Pop Art, Indiana évoluera dans une direction qui lui est propre. Reprenant à son compte quelques voies ouvertes par d’autres, il utilisera pour s’exprimer les tubes d’éclairage au néon, les figures géométriques (cerclesétoilespentagones) aux couleurs uniformes en aplats et bien délimitées.

En 1963, il rend hommage à Charles Demuth avec « The Demuth American Dream », création à partir du chiffre 5 et d’étoiles. Robert Indiana travaille sur le signe. Bientôt l’artiste en vient à n’utiliser plus que lettres et chiffres. Son célèbre « Love » avec le O incliné deviendra l’image référence du Pop Art, image que l’artiste déclinera sans cesse, image obsessionnelle qui envahira le monde nord-américain. Le parcours de Robert Indiana, devenu presque l’homme d’une seule image, reflète bien l’esprit du Pop Art, esprit qui entretient des rapports pour le moins ambigu, haine et adulation, avec la société de consommation.

logo.jpg